Trouver des billets de train pas cher, un contrôleur de train dévoile ses secrets


Vous voulez voyager en train pour pas trop cher? Vous cherchez de bonnes offres?

Laissez moi me présenter. Je porte un joli uniforme de contrôleur de train depuis bientôt 10 ans, je colle des amendes mais pas que: je suis en contact avec toutes sortes de voyageurs et de billets et ça me fait sincèrement plaisir de voir que certains ne se font pas plumer pour voyager en train.

Bénéficiant moi-même de conditions de voyage vraiment avantageuse, je dois quand même chercher pour mes amis des billets de train à prix abordable pour pouvoir voyager bien accompagné. Il faut avouer que ça tire même sur la névrose. Je suis sans arrêt entrain de chercher des offres sur internet ou en gare.

L’offre tarifaire et qualitative de la SNCF (pour nos cousins mangeurs de « chien chaud » du pays de Céline et de R’né, la SNCF est la société ferroviaire nationale française) est, euh, très française. Compétitive, large, mais aussi incroyablement compliquée. Je dois avouer que moi-même j’en perd mon latin. Il faut de la persévérance, de l’envie et surtout la capacité à ne pas insulter son écran.

Voici donc mes quelques humbles conseils.

Où acheter des billets de train moins chers pour la France et toute l’Europe

On dit que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait la meilleure soupe. Je suis plutôt d’accord aussi longtemps qu’on parle gastronomie. Parce quand on parle de billets de train, la vieille marmite de la SNCF laisse un goût salé. Les vieux réflexes d’aller comme d’aller faire la queue à la gare ou de taper OUI.sncf sur son minitel ont du plomb dans l’aile. Il existe d’autres solutions qui peuvent être plus pratiques voire même hum… moins cher.

Le site tout terrain pour les billets moins chers : Trainline

Bien que pas très connu en France, ce site est déjà un bon premier pas pour ceux qui recherchent de bonnes affaires. Trainline vend des billets simples pour le même prix que OUI.sncf mais je trouve son interface et son utilisation très agréable.

De plus, avec Trainline nous avons trouvé dans plusieurs de nos recherches (en anglais) des billets encore moins chers que OUI.sncf en ce qui concerne les voyages internationaux. En effet, le trajet proposé par les sites SNCF ainsi que les correspondances surtout sur le parcours hors de France sont souvent assez biscornus. C’est souvent le choix de parcours plus simple qui rend le prix plus attractif. La possibilité d’économiser du temps et souvent de l’argent est donc bien réelle.

Avec Trainline, il est possible d’appliquer dans sa demande toutes les cartes de réduction disponibles pour les services SNCF (locales ou internationales). Il y a même possibilité de se faire re-diriger vers les différents sites de la SNCF qui permettent d’avoir de plus amples informations concernant ces cartes de réduction. Les billets pour vélos sont également proposés sur les lignes nécessaires.

L’autre intérêt, et pas des moindre, c’est que toute l’offre dès la SNCF y est répertoriée hormis les #TGVpop et Ouigo. On y trouve donc le TGV « classique » mais aussi les différents Intercités. Les prix sont le plus souvent du temps correct, bien qu’il arrive parfois qu’un décalage (évidemment en votre défaveur) apparaisse sur l’une des offres.

Trainline offre aussi l’avantage, contrairement à celui de la SNCF d’avoir un interface simple, stable, et qui ne redirige pas sans arrêt vers d’autres site. Rien de plus énervant que d’avoir à retaper encore et encore son numéro de carte avant finalement se retrouver devant une page qui annonce fièrement : problème technique, veuillez réessayer ultérieurement. Cette remarque est particulièrement vraie pour les liaisons internationales.

Une autre option plutôt pratique est également possible pour ceux qui ont un budget limité : le bus! Pourquoi ne pas combiner le train et le bus afin d’économiser une partie plus chère de votre voyage? On peut trouver un large éventail de services de bus avec ou sans train, sur un réseau très étendu.

Enfin, le service de remboursement/échange (pour des tickets éligibles bien sur) est simple d’accès et rapide.

Quelqu’un en manque de temps mais en recherche d’efficacité trouvera son bonheur avec ce site.

L’offre de base : OUI.sncf

La SNCF occupe le marché, et plutôt bien. Elle vend du bus, du covoiturage, du train low cost, du covoiturage, de la location de voiture entre particuliers, et du voyage un peu plus prout prout en première classe.

Oui.sncf est la vitrine principale de ces offres. (Attention amis canadiens de ne pas se faire rediriger sur un autre site du style Rail Europe ou autre « boulshit », bien plus cher.)

Bon, le principe du site est relativement simple, son déroulement beaucoup moins. Une fois votre demande effectuée, le site vous propose différentes offres. Ne paniquez pas si les meilleurs prix ne sont plus disponibles, si les trains sont pleins ou si votre ordinateur galère : c’est normal. Il va vous rester d’autres solutions, je vous le promet!

Une de ces solutions est le calendrier. Oui.sncf vous permet de rechercher parmis un évantail de dates pour trouver le départ le moins cher. Une fois cela fait, aller vérifier sur Trainline pourrait bien valoir le coup. Une bonne surprise pourrait vous y attendre, peut être même tout simplement de ne pas vous passer les nerfs sur votre clavier. Trainline est plus simple, et le système de réservation moins prise de tête.

Ouigo : l’offre low cost de la SNCF

Une vingtaine de destinations au départ de la capitale pour un prix d’appel de 10€. Des TGV (Train à Grande Vitesse, dude !) tout neufs, exclusivement conçus pour les voyageurs fauchés. Tout s’y paye : sa grosse valise, sa prise pour recharger son portable, son repas et bientôt son papier WC.

Aller manger des moules dans le ch’nord ou se moquer de l’OM (c’est du soccer, amis bûcherons à chemise à carreaux, ne vous mêlez pas de ça) pour 10 balles il y a de quoi se faire plaisir.

Inconvénient : les gares desservies ne sont pas toujours très bien placées. En effet, certaines sont en fait des gares TGV qui sont loin des centre ville. Par exemple Amien est soit disant desservi, mais vous vous retrouvez à la gare TGV Haute Picardie qui se trouve tout de même à 40 km du centre ville. Il faut alors prendre une navette qui, comparée aux 10€ du billet de TGV peut se révéler coûteuse.

Vérifiez donc les destinationsOUI.sncf et Trainline englobent ces offres.

Les Intercités 100% Éco : on recycle l’ancien matériel !

Les Intercités 100% Éco sont des trains moins rapides que les TGV, mais avec des destinations qui complètent celles de Ouigo.

Les temps de trajet sont considérablement rallongés mais les prix eux sont plus attractifs. Un exemple: Paris – Strasbourg en 4h24 pour 15€ contre 1h45 en TGV.

La SNCF cherche à faire d’une pierre deux coups. Faire concurrence aux bus et au covoiturage tout en pouvant recycler le matériel roulant antique. Les “vieux” trains Corail étant mis sur la touche avec la monté en puissance des TGV, la SNCF a donc trouvé un bon moyen de les utiliser. Un service minimum, un confort old school, mais des prix attractifs. Prix d’appel à 15€ et 22€ en première classe.

Ces trains circulent pour la plupart les vendredis et les week end, histoire de combler les créneaux horaires des TGV qui ne circulent qu’en semaine. Mais devinez quoi? On peut même commander son repas!

Bon, les wagons ont quelques années au compteur, le confort n’est pas celui que l’on trouve dans les TGV récents, et il n’y a que très peu de prises (évidemment, les batteries de téléphone tenaient un peu plus longtemps au début des années 2000), mais les prix eux, sont compétitifs pour les moins pressés d’entre nous.

Voyez donc l’expérience de ce téméraire voyageur.

Ces billets peuvent être trouvés sur trainline et sur oui.sncf. Vous pouvez les acheter sur Trainline mais il est plutôt difficile de faire sa recherche sur cette offre précise. En revanche, si vous allez sur oui.sncf, les différents types de trains sont clairement identifiés (la lecture du prix est aussi une solution très simple, vu la nette différence avec les autres trains plus rapides).

Foncez sur  OUI.sncf ou Trainline, ça marche super. Mais si vous cherchez uniquement ces offres, rendez vous sur le site dédié : Intercités 100% Éco.

Les #TGVpop : le jeu bizarre de la SNCF

Les #TGVpop est la nouvelle invention de la SNCF pour se rapprocher au maximum de la demande via les réseaux sociaux. Je ne sais pas pourquoi, mais cette offre me rend nerveux.

En résumé, il faut « voter » sur les réseaux sociaux pour les trains qui pourraient vous intéresser entre 2 semaines et 4 jours avant le départ. Si la SNCF juge la demande suffisante, elle ajoute un wagon au train déjà circulant. Bonjour le big data…

Entre J-4 et J-3 la SNCF vous contacte par mail pour vous confirmer ou non la circulation du train.

Entre J-3 et le jour du départ, possibilité de réserver les places restantes sur les trains circulant.

Prix d’appel 20€ et pouvant grimper jusqu’à 50€. Bon, franchement, vu les informations collectées par la SNCF, ce serait à mon avis, à eux de nous payer.  Si il y a encore des des gens motivés, rendez vous exclusivement sur #TGVpop.

Intercités Happy Hour : les fonds de tiroirs

Comme son nom l’indique, on parle de trains, pas de mojitos, et c’est regrettable.

Intercités Happy Hour est un offre similaire aux Intercités 100% eco. Le matériel roulant restent des corail, mais les créneaux horaires eux ne se limitent pas aux fins de semaine.

L’offre se focalise cependant sur les départs de J-5 au jour de départ. Seulement pour 12 destinations en France.  Apparemment jusqu’à 50% de réduction, mais moi je n’ai jamais vu de telles réductions.

OUI.sncf et Trainline englobent ces offres, mais il est plus simple de les trouver sur OUI.sncf avec ce lien.

Izy Thalys : Les trains pas cher entre Paris et Bruxelles

Pour être complet, n’oublions pas Izy Thalys, qui comme son nom l’indique est opéré sur des trains Thalys, pour aller visiter son copain qui vit à Bruxelles. On se demande tous comment il fait pour survivre loin des bouchons du périf’, du stress parisien et des bières à 10€.

10€ ce n’est d’ailleurs le prix d’appel du voyage Paris-Bruxelles. Le dépaysement accessible, à vos risques et périls… En effet, pour ces 10€, vous n’avez pas de siège garanti. Si le train est plein, il faudra passer les 2h30 de voyage adossé à quelque chose. Si vous rajoutez 5€, vous aurez le droit à un siège pliant, à déconseiller aux fessiers sensibles. 19€ c’est le prix d’un siège “normal”, et 29€ c’est l’offre premium.

La politique en ce qui concerne les bagages est stricte: un bagage à main et une valise style bagage à main d’avion. Sinon, c’est entre 10 et 30€ suivant le moment d’achat de “l’option bagage”.

Tous ces prix restent des prix d’appel. En effet, il n’y a qu’un train par jour en semaine, et deux le samedi et le dimanche. Autant donc s’y prendre en avance, et uniquement sur le site d’Izy.

Quand acheter pour avoir les billets de train moins chers — la flexibilité ça paye !

Ah le yield management

La SNCF répartit ses offres tarifaires selon plusieurs critères ou niches. L’un de ces critères est bien sûr le temps restant avant le départ. Les prix varient beaucoup au fur et à mesure que le temps passe. Mis à part quelques exceptions (période de noël, gros départs en vacances) un premier contingent de prix d’appel apparaît 3 mois avant le départ. C’est là qu’il faut commencer à surveiller les prix sur des sites « généralistes ».

Quel est le mot des grands méchants managers pour gagner de l’argent et effrayer leurs employés ? Être FLEXIBLE. Moi je dis que ce qui marche pour ceux qui portent de jolies cravates et des implants mammaires à 10 000€ (je soupçonne fortement ma chef) doit aussi marcher pour les autres ! Merde.

La flexibilité des dates est bien sûr importante. Ce fameux yield management peut présenter de gros avantages en déplaçant ses dates de départ, de retour, ou les deux. On peut ainsi avoir accès à des offres de dernière minute, ou à des trains moins fréquentés.

La flexibilité du lieu est moins courante mais d’une efficacité redoutable (les références footballistiques me donnent des fourmis dans les doigts, je me retiens.)

Prenez l’exemple, au hasard, d’un alsacien qui décide de partir voir son cousin qui habite Paris. Au lieu de partir de Mulhouse ou de Strasbourg, il économisera presque la moitié de son billet à partir de Colmar (30/45 minutes de trajet en plus) qui est une destination Ouigo. A 20€ son billet au lieu des 60€ (au bas mot) prévus, il pourra au moins payer une bière à son cousin fauché.

Autres astuces pour dénicher de bonnes affaire

A vous de décider si vous allez écumer les différents sites de la SNCF et risquer votre santé mentale, ou d’aller à cette bonne vieille gare et risquer votre santé mentale ET physique. N’oublions pas que la personne de la SNCF assise en face de vous peut vous aider. Si si ! Il existe de nombreuses offres qui, si ajoutées à un billet « normal » peuvent vous faire gagner du temps, de l’argent, du respect de la part des contrôleurs, voire même tout à la fois.

Les sites d’échange, sont eux aussi une bonne ressource. Zepass ou Trocdestrain rendent possible avec un peu de chance ou des dates flexibles de pouvoir racheter à des particuliers leurs billets de train qu’ils sont dans l’impossibilité d’utiliser. Et devinez quoi ? L’inverse est aussi possible !

Je n’ai pas personnellement d’expérience d’achat ou de vente sur de tels sites, mais des retours de ceux qui ont utilisé ces services. Ils en sont ravis.

Un point où il faut être cependant vigilant : les billets nominatifs. Ça peut sembler évident comme ça, mais il m’est déjà arrivé de contrôler des personnes dont le nom ne correspondait pas à celui du billet, et je peux vous dire qu’après notre discussion, ils étaient beaucoup moins ravis.

Cherchez des offres locales. Chaque région a une politique du transport différente. Allez donc faire un tour sur les sites TER des régions.

Des offres diverses et variés sont là pour un large public : jeunes, seniors, sans emplois, employés, personnes souffrant d’un handicap, touristes, amateurs de curling (les pauvres, faut les soutenir).

Les différentes cartes de réduction offrent elles aussi des avantages: elles s’adressent aux jeunes de moins de 27 ans qui peuvent avoir entre 30 et 50% de réduction en fonction du calendrier., Les moins jeunes de plus de 60 ans peuvent eux se déplacer à -25% pour eux et leur accompagnateur toute l’année. Ma belle mère adore!

Ceux qui voyagent le week-end c’est 25%, pour 2 personnes, même vers l’international.

N’oublions pas les cartes TGVmax (79€ par mois, pour voyager en illimité), fréquence, et familles nombreuses

Les offres nationales pour les congés annuels qui permettent d’avoir 25 à 50% de réduction.

Pour les plus suicidaires d’entre nous : le babysitting. Voyagez avec un petit monstre qui ne vous appartient pas, mais voyagez pour pas un rond !

Un retard de plus de 30 minutes ? Ne lâchez rien !  La SNCF a mis en place une plateforme pour pouvoir traiter vos demandes.

Pour info, un retard entre 30 minutes et 1 heure donne le droit à 25% de remboursement sous forme de bon d’achat. Entre 1 heure et 2 heure: également 25%, mais vous pouvez percevoir un virement. Entre 2 et 3 heures 50%, et plus de 3 heures: 75%. La SNCF annonce un délais pour le remboursement inférieur à 5 jours.

Si vous planifiez un voyage en train vers l’étranger, vous pouvez étudier la possibilité d’acheter un pass  InterRail. Cette option vous permet d’utiliser de façon illimitée les différents réseaux de train à l’étranger pendant la période de temps que vous pouvez vous même décider. Pour les résidents Français, ce pass est valable pour le trajet qui vous fera quitter la France et pour celui qui vous y ramènera. Une bonne solution pour économiser sur les trajets domestiques.

Pour les ressortissants et résidents non Européens, l’option Eurail vous permettra de pouvoir utiliser les services de la SNCF (attention, il faut payer ses réservations sur les TGV) sous les mêmes conditions que son cousin Interail.

Last but not least : les contrôleurs. En fin de compte, c’est eux que vous retrouvez en face de vous dans le train. J’ai déjà expliqué (en anglais) comment un contrôleur peut être une ressource inestimable si il est de bonne humeur, ou bien tout simplement qui a envie de vous aider. Soyez positifs, humains, humble, souriants, culottés (mais pas trop). Ne cherchez ni à lui apprendre son boulot, ni à le prendre pour un imbécile. Une fois ces conditions remplies, les contrôleurs peuvent être une vraie source d’aide, et même de générosité. En effet, pourquoi ne pas aller les voir et demander bien gentiment s’il vous serait possible de prolonger votre voyage? Si l’initiative vient de vous, il y a des chances que le contrôleur vous fasse une fleur.

Ce qui est beaucoup plus probable, c’est qu’ils sont capables de vous donner des informations à haute valeur ajoutée, et de vous aider si vos changements venaient à tomber à l’eau.

 

Première destination touristique au monde, la France ne manque pas de raisons de la visiter, son réseau de communication plutôt complet rend tout ça possible. Ce serait hélas trop simple sans la complexité de l’offre de la SNCF. Mais avec du temps et de la méthode, on peut profiter de ces atouts sans se ruiner. Je vous souhaite à tous de bien vous amuser en cherchant des affaires sans trop de prise de tête.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.